Babyboom
Grossesse

Le déni de grossesse : ce qu'il faut savoir

2 min
Santé grossesse
Grossesse

Le déni de grossesse : ce qu'il faut savoir

2 min
Éveil, Santé


Le déni de grossesse touche entre 600 à 2 000 femmes par an. Ces femmes accouchent sans se rendre compte de leur grossesse... La rédac fait le point sur ce qu’il faut savoir sur ce phénomène rare mais bien réel.

Sommaire
  1. Déni de grossesse : de quoi parle-t-on ?

  2. Absence de symptômes ?

Il existe deux types de dénis de grossesse : le déni partiel, la femme s’en rend compte avant le terme de la grossesse et le déni total, où la femme ne s'en rend compte qu’au moment de l’accouchement.

Déni de grossesse : de quoi parle-t-on ?

Plusieurs questions nous viennent en tête… Comment une femme peut ignorer être enceinte ? Pourquoi n’ont elles pas de symptômes ? Comment se fait-il que certaines femmes ne le sachent pas ou le sachent pratiquement au terme de la grossesse ?

Nous savons tous qu’une grossesse implique de nombreux changements hormonaux et physiques ; il y a donc forcément des indices de présence d’un fœtus dans l’utérus de la mère. Le déni de grossesse est un mécanisme psychologique dans lequel l’esprit nie tout sentiment de grossesse. Tout ce qui peut être en lien avec les symptômes habituels de la grossesse :  nausées, augmentation des seins et absence de règles... Cependant il peut arriver que certaines femmes enceintes ne présentent aucun de ces symptômes.

Absence de symptômes ?

L’idée de devenir mère est tellement stressante et angoissante pour certaines femmes qu’elles en arrivent à nier totalement leur grossesse. Le déni de grossesse est un mécanisme de défense psychique.

Par exemple une adolescente peut ignorer une grossesse parce qu’elle souhaite cacher à ses parents qu’elle a eu des relations sexuelles.

Déni de grossesse : absence de symptômes

Une grossesse implique de nombreux changements physiques : comme la prise de poids, les nausées matinales, ou la fatigue...

Lors d'un déni de grossesse, les changements hormonaux ne se produisent tout simplement pas chez certaines femmes.

Par exemple, une femme en surpoids et enceinte ne ressentira pas la sensation de tomber enceinte.

Les troubles de menstruation peuvent être occasionnés par la prise de médicaments : pilules contre l’obésité ou d’autres pathologies comme le syndrome des ovaires polykystiques. Ainsi les femmes qui sont habituées à avoir leurs règles en retard ne s’inquiètent pas d’une possible grossesse. Egalement, les tests de grossesses peuvent donner des résultats faussés s’ils ne sont pas bien utilisés.

Déni de grossesse : pas de prise de poids 

De manière générale les femmes enceintes ont tendance à prendre du poids. Mais ce n’est pas toujours le cas, notamment si bébé produit de petites quantités d’hormones.

Des contraceptifs mal utilisés

Les contraceptifs (pilule, préservatif, stérilet) sont efficaces pour prévenir des grossesses non désirées. Cependant le risque zéro n’existe pas (préservatif qui craque, pilule oubliée etc) peuvent augmenter le risque de grossesse.

Un cycle menstruel irrégulier et la stérilité chez la femme

Chez certaines femmes, les menstruations sont irrégulières; Dès lors, quand elles n’ont pas leurs règles, elle ne s'en inquiètent pas. Certaines femmes pensent être stériles et par conséquent ne détectent pas de grossesse...

A découvrir sur notre shop !
Weleda
Huile de soin grossesse
13.55
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Weleda
Huile de soin grossesse
13.55
Acheter
67%
Medela
Soutien-gorge de nuit Taille M Noir
23.70
Acheter
Naïf
Mom - Pregnancy Belly Balm
15.20
Acheter
Et encore plus de ...
Santé grossesse